Qu’est-ce qu’un média rap ?

EnregistrerEnregistréSupprimé 0
Score du Deal0
Score du Deal0

Le terme média est souvent utilisé en abréviation de celui anglais « mass-media » ou encore « médias de masse » en français. Les médias de masse désignent tous ceux ayant obtenu une diffusion à échelle plus ou moins grande dans l’optique de répondre à une ou des demandes d’information d’un public proportionnel.

Tout en mettant l’accent sur le fait que la où lesdites demandes sont souvent accompagnées d’un besoin de distraction, notons que la gestion d’un média est une charge très importante pour son promoteur.

Par média rap, on parle de tout moyen permettant de distribuer, de diffuser ou de communiquer des documents, des œuvres ou des messages portant sur le domaine du rap, quelles que soient leurs formes. Ainsi, qu’il s’agisse d’un message, d’une actualité, d’un clip rap, n’importe lequel, ou d’un morceau audio, le média rap est le moyen par lequel cela est diffusé.

À titre d’exemple, on peut parler de la télévision, de la radio, de la presse ou encore et surtout de l’internet. L’accent est mis sur l’internet, car il porte la majorité des médias rap qui, remarquons-le, sont de plus en plus nombreux.

Booska-P, le numéro un des médias rap en France

Il est clair que Booska-P est le média rap le plus ancien et aussi le plus grand et populaire à la date d’aujourd’hui en France. Il a, en effet, été le premier à naître, et ce, à un moment où le rap ne faisait pas encore l’objet de tant d’engouement et n’attirait pas autant de passionnés qu’aujourd’hui.

A lire également  Le Huawei Mate 20 Pro à 680 euros : une promotion séduisante sur Amazon France 

Fondé dans les années 2000, ce média rap tire son nom du film culte « La cité de Dieu » paru en 2002 et plus précisément du personnage emblématique « Buscapé ». C’est, en effet, en octobre 2005 que Fif Tobossi et son ami Amadou Ba mettent en ligne le média Booska-P qui, aujourd’hui, est omniprésent non seulement dans le domaine du rap, mais de la culture hip-hop en général.

Parlant du succès de Booska-P, notons que le chiffre d’affaires du média rap s’est élevé à 476 400 euros en 2017.

Aussi, pouvons-nous nous attarder sur le fait que Booska-P est en activité quasi quotidienne sur presque tous les réseaux sociaux et qu’il a à son actif plusieurs émissions et vidéos comme le JDR, le Wesh ou encore le fameux Dans la Gova qui ne cessent de faire bouger le monde du rap.

Booska-P est un acteur incontournable de l’évolution de la culture rap aujourd’hui en France.

Booska-P: « On était partout où les rappeurs pouvaient être », explique Fif Tobossi

Culturap, le média rap qui monte

Culturap, qui n’a posé ses valises dans l’univers des médias rap en France que la fin de l’année 2019, fait d’ores et déjà partie des meilleurs. Le site aborde non seulement des sujets en rapport avec l’actualité du rap français, mais aussi ayant trait à la culture du hip-hop, du sport et du cinéma.

A lire également  La mutuelle d’entreprise en quelques lignes

Culturap, c’est aussi une fiche détaillée sur la carrière des plus grands rappeurs français. Ce média rap propose également un glossaire bien enrichi regroupant les termes cultes caractéristiques du rap game.

Le média rap créé par un passionné est un site à interface très dynamique permettant aux visiteurs de parcourir rapidement les derniers articles publiés sur le site. Ce qui leur permet de se faire une idée et même de choisir le ou les articles qui fera/feront l’objet de leur détour.

Il est important de noter que Culturap pèse d’autant plus dans la balance des médias rap les plus en vogue, car étant aussi présent sur bon nombre de réseaux sociaux comme Twitter, Instagram, ou encore Facebook. Tout un arsenal aux mains d’une équipe très déterminée avec à leur tête un vrai passionné de rap et de marketing.

Est-ce qu’il y a trop de médias rap actuellement sur internet ?

À l’instar de la forte médiatisation du rap, qui est actuellement le genre musical le plus vendu d’ailleurs, ces dernières années, les médias rap prennent de plus en plus de place sur internet. Vient alors la question pertinente que se posent bon nombre d’acteurs du domaine. Il s’agit, en effet, de celle de savoir si le nombre de médias rap n’est pas trop élevé.

A lire également  French Days Amazon, les bons plans de ce lundi 29 avril

À cette problématique, on peut s’attaquer en prenant dans le sens de l’éternelle rivalité qui existe entre la majorité des médias traditionnels et le genre rap. En restant dans cette optique, on se rend compte qu’il n’y a pas « trop » de médias rap sur internet. Ceci, en raison du fait qu’il n’y a que par ces médias que la culture rap peut vraiment s’affirmer pendant que les autres médias ne l’intègrent pas encore totalement.

Par ailleurs, il faut faire remarquer que les médias rap se ressemblent un peu tous. De plus, il est dit que la plupart desdits médias ne vont pas dans le sens de la critique des œuvres du domaine rap. Il est donc impératif que cela soit corrigé pour un meilleur fonctionnement de l’écosystème des médias rap.

Voir aussi ces articles :

Comment choisir un studio de répétition à Lille

Isolation phonique de studio de musique : comment faire ?

      Inscription / Connexion fermée temporairement