Tennis: Lucas Pouille remporte le challenger de Bordeaux

EnregistrerEnregistréSupprimé 0
Score du Deal0
Score du Deal0

Ça n’est certes qu’un modeste challenger, mais au vu des dernières semaines et des difficultés auxquelles il a fait face, ce titre est un bon pas en avant pour Lucas Pouille.

Chercher des victoires, engranger de la confiance

L’objectif affiché du Français pour cette semaine était clairement le titre, que lui importait le nom de ses adversaires ou qu’il ne s’agisse que d’un challenger. Il avait besoin d’une série de victoires pour se remettre en confiance dans cette période trouble de sa carrière.

Le parcours de l’actuel 32e au classement ATP depuis le début de l’année est jonché de difficultés. Pouille en 2019, c’est en effet 4 défaites d’affilée, puis une demi à l’Open d’Australie. On avait alors cru qu’il avait enfin passé un cap décisif qu’on attendait depuis qu’il avait battu Nadal à l’US Open, mais non. Après cette demi, il a enchainé 6 autres défaites d’affilée.

A lire également  Cyril Hanouna à la fin avec JeremStar en direct sur TPMP

Avoir de la constance était donc nécessaire à moins d’un mois du début de Roland Garros et en gagnant cette semaine, c’est ce qu’il a retrouvé.

Quand rien qu'une balle fait toute la différence

Une semaine qui n’a pas été de tout repos

Les tournois challengers sont des tournois de seconde division où un joueur comme Lucas Pouille ne devrait logiquement trouver personne à son niveau – Jo Tsonga était également là, mais les deux Français n’ont pas eu à s’affronter. Pour autant, la semaine n’a pas été de tout repos, loin de là même. Dès son premier tour, il sera embarqué dans un tie-break dans la manche décisive et sera contraint de sauver des balles de match. Il trouvera finalement les ressources nécessaires pour gagner contre le 231ème mondial, qui n’est autre que Pedro Cachin.

Les deux prochains tours l’auront également contraint à un set décisif pour s’imposer face à Robredo d’abord, puis face au prometteur Français Quentin Halys. Une fois ces premiers tours piégeurs passés, il déroulera finalement jusqu’au titre, gagné (6-3 6-3) contre la tête de série n°9 Mikeal Ymer.

A lire également  Champion’s league : un comeback historique contre le Barça qualifie Liverpool pour la finale

A Bordeaux, il n’était pas venu chercher une semaine tranquille, mais des victoires pour se faire du bien. Avec des tours parfois difficiles, c’est ce qu’il a réussi, avec au bout un premier titre en Challenger, un paradoxe pour un ancien top 20, mais qui le réjouit.

Objectif Roland ?

Ce premier titre de la saison sur terre – premier titre de l’année tout court d’ailleurs – l’a-t-il aidé à se remettre dans le bain ? Oui ! Mais lui-même reste conscient que ça n’était là qu’un challenger, et que pour (re)faire des perfs en Grand Chelem, il en faudra plus.

Aujourd’hui, le Français choisit de se focaliser d’abord sur Madrid où il n’aura pas droit à un tour de chauffe, puisqu’il affrontera Coric dès mardi. Une fois Madrid passé, ce sera ensuite le moment de se concentrer sur Rome et la semaine après le tournoi italien seulement, il s’autorisera à penser au Grand Chelem parisien. Dans tous les cas, avance-t-il, « Le principal c’est de tout donner » à Roland et ailleurs.

A lire également  Danny Baker licencié pour une blague « raciste » sur le Royal baby

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
      Inscription / Connexion fermée temporairement