Principaux chiffres de la malbouffe en France

EnregistrerEnregistréSupprimé 1
Score du Deal+1
Score du Deal+1
Principaux chiffres de la malbouffe en France
4 (80%) 46 votes

Nous sommes au 21ème siècle et la malbouffe est devenue le sujet qui constitue le mal le plus profond de notre société actuelle. Il n’est pas rare que nous ayons besoin d’une collation pour passer la journée. Le type de collation choisi peut toutefois avoir un impact direct sur notre état de santé. Malheureusement, beaucoup d’entre nous choisissent de la malbouffe au lieu d’une collation saine. Ce n’est donc pas surprenant qu’un Français sur deux est en surpoids, d’après un article publié par Le Monde. Fast-foods, chips, friandises, barres chocolatées, boissons sucrées… Autant de déclinaisons que nous avons de la malbouffe. Mais comment évolue le spectre de la malbouffe en France ?

Que représente le terme « malbouffe » ?

La malbouffe fait généralement référence aux aliments qui apportent beaucoup de calories mais peu de valeur nutritive. Bien évidemment, la qualification de « malbouffe » dépend de ce que vous consommez. Certains pourraient dire que la pizza est de la malbouffe, par exemple. Mais il n’en est rien : elle apporte une véritable nourriture nutritive, constituée par le fromage et la sauce tomate.

A lire également  Alain Delon reçoit une Palme d’or d’honneur malgré les protestations

Mais le problème avec la malbouffe, c’est que sa valeur de satiété est faible : en consommant une telle nourriture, vous ne risquez pas de vous sentir aussi rassasié, ce qui peut très vite conduire au surpoids. Une autre problématique est que la malbouffe a tendance à remplacer d’autres aliments plus nutritifs. Par exemple, lorsque vous buvez beaucoup de soda, vous n’avez pas tendance à consommer des produits laitiers pauvres en gras ou d’autres boissons saines comme le thé vert ou le jus d’orange. Pour en savoir plus sur les effets des aliments taxés de malbouffe, consultez les explications détaillées du site envie2maigrir.com.

Les chiffres de la malbouffe en France

On a souvent tendance à regarder de l’autre côté de l’Atlantique, mais on en oublie parfois de constater les ravages de la malbouffe en France. Pourtant, les chiffres sont d’autant plus alarmants dans l’Hexagone qu’une étude a fait ressortir que plus de 56% des hommes français et 41% des femmes sont en surcharge pondérale, selon encore les statistiques sur la malbouffe, publiée par Le Monde. Si l’on tient compte des indices IMC, il en ressort que 41% des hommes souffrent de surpoids, là où les femmes sont à 25%.

A lire également  La silice cristalline : un cancérogène dangereux

Si l’on considère les tendances de la malbouffe au niveau des régions, c’est la ville de Bordeaux qui est le premier mauvais élève en France, suivi de Paris et de Lyon. Avec ses 35 enseignes de fast-food, la capitale girondine est taxée de la plus grande concentration de malbouffe par habitant en France. Mais Bordeaux n’est pas la seule ville dont la réputation est entachée par la malbouffe : Paris et Lyon réunissent à elles seules près de 500 restaurants qui livrent de la malbouffe deux fois par jour.

Heureusement, le gouvernement prend déjà les mesures appropriées pour contrer le phénomène de la malbouffe. « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour », « pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas », autant de messages que l’État impose aux annonceurs de joindre à leurs spots publicitaires.

A lire également  Combien coûte l'organisation d'obsèques ?

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Inscription / Connexion fermée temporairement